L'instinct des chiens face aux enfants

relation_chien_enfant.jpgTous les chiens gardent une proportion plus ou moins variable de leur instinct prédateur : chez le Berger allemand par exemple, cette proportion est élevée.

Une pulsion instinctive est, par définition, quelque chose qui survient automatiquement sans que le chien ait à « raisonner » : c'est cette pulsion qui pousse le chien à poursuivre (et parfois à mordre) tout ce gui présente l'aspect et le comportement typique de la proie.

Pour le chien comme pour son ancêtre le loup, la proie se présente comme un être plus petit que lui, qui fuit rapidement en émettant des sons aigus : comportement typique du chat en fuite, ou encore de l'animal de basse-cour qui s'en va en battant des ailes... c'est aussi le comportement de l'enfant qui, apeuré par le chien, s'enfuit en criant et en pleurant.

Un tel stimuli peut entraîner même le plus tranquille et le plus pacifique des chiens à la poursuite de l'enfant. Dans le meilleur des cas, le chien courra après la « proie » uniquement par jeu (la terrorisant encore davantage) ; dans le pire des cas il mordra l'enfant dans une tentative de bloquer sa fuite.

C'est pourquoi il est vraiment indispensable d'apprendre aux enfants à ne pas s'enfuir ni crier devant un chien mais à rester calme et ferme en attendant l'intervention des adultes.

Si l'enfant est incapable de se contenir, il peut être utile, avec l'aide d'un psychothérapeute pour enfants, d'entamer un traitement de « reconditionnement » face à l'image du chien.

Des exercices selon chaque âge

A partir de l'âge de 6 ans, un enfant peut tenir un chien en laisse et même lui faire exécuter quelques exercices simples. On ne saurait cependant s'attendre à ce que le chien lui obéisse au doigt et à l' œil. Pour le chien, l'enfant est un chiot, donc un inférieur. Le chien pourra exécuter quelques exercices pour faire plaisir à son vrai patron (le père ou la mère du petit) mais lui demander de se soumettre à un enfant serait un acte contre-nature.

Jusqu'à l'âge de 12-13 ans, un enfant ne devrait jamais se mettre dans la peau du « dresseur ». Un enfant et un un chien très attaché l'un à l'autre partageront des moments merveilleux et, tout à ses jeux, l'enfant pourra en oublier jusqu' aux règles les plus élémentaires d'hy- giène. Ne vous affolez pas : les maladies transmissibles du chien à l'homme sont extrêmement rares et un animal dûment vacciné, bien tenu et en bonne santé ne saurait présenter un quelconque danger.

Concours de conduite junior

Aujourd'hui les compétitions de junior handling (conduite junior) sont très répandues. Elles s'adressent aux enfants âgés de six à douze ans et visent à juger de leurs capacités à présenter un chien en ex- position. Les enfants aiment beaucoup ces compétitions surtout qu'en règle générale, elles récompensent tous les participants.

Si un enfant souhaite entrer dans la peau d'un conducteur, ne le découragez pas. Ce peut être un excellent moyen de le familiariser avec les chiens et, pourquoi pas, annoncer les prémices d'une vocation future ! Veillez cependant à mettre entre ses mains seulement des sujets adultes extrêmement tranquilles, jamais de jeunes fougueux ou chiens d'adultes bagarreurs avec leurs semblables.

Add a comment

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

Add ping

Trackback URL : http://www.enfants-et-chiens.com/index.php?trackback/6

Page top